26
Dec

« Aldeia das Artes » démarre en mars

Environ 50% de la population de Mussulo a moins de 20 ans. Consaúde a décidé de miser sur ces jeunes et lancé le projet « Aldeia das Artes », dont la fête de Noël a rassemblé 2 500 enfants.

Lorsque l’entreprise Consaúde a posé son regard sur Mussulo, elle a vu bien plus qu’un paradis aux portes de Luanda, avec sa longue étendue de sable, ses palmiers en bord de mer et ses eaux tièdes. Le paysage idyllique peut facilement cacher les problèmes liés à la distribution d’eau potable et d’électricité, aux égouts et à la collecte de déchets solides. Tout comme le fait que près de 40% des enfants ne sont pas scolarisés dans l’enseignement primaire et qu’il n’y a pas d’école pour les élèves en fin de huitième année.

De nombreux jeunes abandonnent leurs études car leurs parents n’ont pas les moyens de les envoyer à Luanda tous les jours, raison pour laquelle ils deviennent plus vulnérables à l’alcool, l’exploitation sexuelle et la toxicomanie. La population estimée à 12 600 habitants (dont 50% sont des jeunes de moins de 20 ans) vit surtout de la pêche, l’agriculture de subsistance, la prestation de services domestiques et du transport de personnes et de biens, surtout les fins de semaine, vers la plage.

L’entreprise Consaúde, qui se consacre au conseil en gestion et à l’administration de santé, s’est penchée sur ce contexte social et a lancé un projet pour améliorer la vie de la population de Mussulo, en général, et des enfants et des adolescents, en particulier. Ainsi est né « Aldeia das Artes », au centre de Mussulo, un projet didactique pour les écoliers, dont le temps libre est consacré à des ateliers de peinture, photo, artisanat, musique, danse, théâtre et des activités sportives.